Manage-moi si tu peux !

Bon management - APSITPolyvalence, réactivité, besoin croissant d’autonomie… Autant de facteurs qui rendent certains types de management désuets.

Aujourd’hui, nous ne parlons plus de verticalité mais plutôt d’horizontalité dans les hiérarchies.Le management est plus flexible mais pas moins efficace.

Chaque acteur de l’entreprise est un maillon essentiel à son bon fonctionnement. Il est primordial que chaque collaborateur se sente bien encadré, et il est d’autant plus vrai dans les entreprises de service numérique où le turn over est plus significatif.

Aujourd’hui l’entreprise se veut libérée et plus humaine. On recentre sa gestion autour de ses salariés. On met en avant l’esprit d’équipe et le management devient davantage participatif et collaboratif.Les entreprises qui y parviennent sont en majorité celles où chaque collaborateur est mis en valeur. Celle où l’on relève les défis, et où l’on célèbre les réussites « ensemble ». Cela est d’autant plus vrai, du fait que les entités se font de plus en plus jeunes.

En effet, la plupart des managers ont affaire à ce qu’on appelle, la génération des millennials, appelée plus communément la génération Y. Même si ces derniers souhaitent plus d’indépendance au travail, il n’en demeure pas moins qu’ils sont friand d’un bon management. Un management qui leur donne envie d’évoluer et de faire évoluer la structure au sein de laquelle ils travaillent. En somme, il s’agit d’être managé comme on aimerait l’être soi-même.

Cependant, il y a un secteur qui souffre cruellement de ce manque d’un bon management, celui du numérique. Plus particulièrement au sein des entreprises de services du numérique (ESN), où la plupart des consultants se plaignent d’un manque d’encadrement et de considération durant leurs missions. 

Dans un environnement des plus stressants, il est important pour un salarié d’être guidé par un manager qui booste sa performance et qui sait réduire la pression même quand celle-ci est pesante. Les sociétés de services sont typiquement les entreprises où les managers doivent se montrer davantage à l’écoute. 

Si ces entreprises fonctionnent à l’aide d’un management assez brute, cela peut s’avérer contre-productif. Le stress peut être bénéfique sur du court terme mais devient très vite un paramètre contre productif. C’est là qu’intervient le rôle du bon manager, car il sait insuffler la motivation à ses équipes et leur donner l’énergie nécessaire au bon déroulement de la mission.

Ainsi, pour bien manager il est essentiel de se montrer, en premier lieu, bienveillant, d’instaurer ensuite un dialogue manager/managé afin de créer un lien, notamment de confiance.Un bon management est celui qui est le mieux adapté à un contexte donné celui où l’humain est central et celui dont la bienveillance est le fondement. Tout n’est que paramétrage.

Et vous, quel est votre mode de management ?

Céline Souadad & Ouerdia Ousmer

  • Le 22 novembre 2017
Tags: management, vie professionnelle